A quoi faut-il renoncer pour réussir son entreprise ?

Si la fin de l’année scolaire annonce pour la plupart d’entre nous le moment de souffler enfin après la liste de tâches à accomplir- boucler- mettre en place- finaliser- livrer que nous nous sommes fixée avant l’été, il n’est pas rare que l’on entre dans cette période estivale sur les rotules, en éprouvant un sentiment d’épuisement physique mais aussi mental, comme si notre cerveau n’arrivait plus à produire les dernières idées dont nous avons besoin pour avancer dans notre travail. Face à notre envie de réussir nos projets, la réalité nous rattrape : épuisés nous en devenons inefficaces et risquons la surchauffe.

Alors comment faire pour finir l’année en forme et non sur les rotules ?

Si de nombreux outils et approches existent pour nous aider à maîtriser notre emploi du temps et structurer notre travail, il n’existe pas de recette toute faite pour trouver et poser les limites de notre engagement auprès de nos clients, de nos proches, de nos envies de réalisation personnelle. La question des limites, les nôtres et celles que l’on va fixer aux autres est un sujet très personnel qui nous amène à  nous interroger sur nos motivations et nos mécanismes personnels de fonctionnement.

Je vous propose ici quelques pistes pour explorer la question en douceur et vous préparer à une rentrée plus sereine.

  • Se poser la question du plaisir que nous trouvons à nos actions pour nous recentrer sur l’essentiel. Tout comme la végétation se renforce lorsqu’on la taille, c’est en tranchant dans la profusion et en éliminant le surplus que l’on pourra accomplir ce qui nous tient réellement à cœur. Cela demande de se poser la question de ce qui nous convient réellement au-delà des modèles de réussite que nous avons intégré. Si cela ne nous apparaît pas toujours très clairement, c’est par nos propres explorations sur ce qui nous fait nous sentir heureux que nous pouvons avancer sur ce chemin. Pour chaque projet, posez-vous les questions suivantes : « Est-ce que je me sens au confort et en contact avec mes forces ? » « Comment pourrais-je trouver plus de plaisir à ce que je fais ? »
  • Apprendre à renoncer à certains de nos projets. Pour avancer il nous faut apprendre à lâcher du lest et abandonner l’idée que l’on peut tout avoir à la fois. Cela nous touche dans nos désirs contemporains de toute-puissance, dans l’idée que l’on peut avoir « le beurre et l’argent du beurre » en même temps. Comment faire le deuil de nos envies multiples et accepter nos limites? Peut-être en prenant conscience des peurs qui sont liées à notre envie de profusion. Nous sommes généralement peu conscients de nos peurs. Si l’on regarde quel est l’opposé de la profusion, nous allons trouver l’idée du manque. La peur de manquer peut-elle influencer nos comportements dans ce domaine ? Je vous invite à explorer le sujet. Pour chaque projet posez-vous les questions suivantes : « En quoi est-ce utile ? Qu’est-ce que ça m’apporte de mener cette action ? » Que craignez-vous si vous ne le faites pas ? De quoi avez-vous besoin pour soulager cette crainte ?
  • Renoncer à tout contrôler. Accepter nos limites c’est également accepter que nous ne pouvons pas tout contrôler et faire une place à l’inattendu et au moment présent pour nous ajuster de manière flexible. Mais nous ne sommes pas tous égaux dans ce domaine. Les psychologues ont montré que certains d’entre nous croient que leur performance ou leur sort dépend surtout d’eux-mêmes. D’autres sont persuadés que l’issue des choses est avant tout déterminée par des causes externes. Par exemple, un candidat échouant à un examen pourra attribuer son échec à une cause externe (examen difficile, manque de chance ou examinateur sévère) ou bien à ses propres erreurs (son manque de travail ou de concentration). C’est le concept du « locus de contrôle ». Je vous propose de profiter des vacances pour identifier vos croyances en la matière en écoutant votre discours intérieur et en écrivant ce que vous vous dites régulièrement ou ce que vous dites à vos enfants.

Et vous ? A quoi avez-vous besoin de renoncer pour réussir votre entreprise ?  Partagez vous aussi vos bonnes pratiques, laissez-nous un commentaire ici !

Vous souhaitez créer votre cercle de réussite et bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour développer votre entreprise sereinement ? Pensez coaching, contactez-nous au 06 72 04 27 60 pour en parler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s