conduite du changement

Aider les collaborateurs à s’adapter au changement grâce au co-développement

En période de changement, réussir à impliquer les collaborateurs dans la mise en place des actions nécessaires se révèle parfois plus difficile que prévu. Freins psychologiques, stratégies d’évitement, conflits parfois, témoignent des difficultés que les individus peuvent rencontrer pour s’adapter aux changements demandés. Face à ces difficultés, un outil de formation fait depuis quelques années ses preuves. Il s’agit des groupes de co-développement.

Co-developpement-managers

Le co-développement est une méthode fondée sur l’intelligence collective, créée et expérimentée au Canada qui se déploie aujourd’hui en France car c’est l’un des processus les plus efficaces pour mettre en place de nouveaux comportements et progresser. Les groupes de co-développement permettent d’agir directement sur les situations qui posent des difficultés et favorisent la mise en place de solutions concrètes, enracinées dans la pratique professionnelle quotidienne. Ils permettent aux participants d’apprendre en faisant.

Adapté à chaque culture d’entreprise et facile à mettre en place, le co-développement est un outil de formation privilégié pour renforcer le lien collectif et stimuler les compétences relationnelles des participants. Loin des opérations cosmétiques destinées simplement à faire passer la pilule du changement, il favorise la confiance et donne à tous les moyens de participer à l’évolution en cours, chacun à son niveau de responsabilité. La transformation n’en sera que plus profonde et durable !

Vous souhaitez soutenir la progression de vos collaborateurs et développer leur capacité à agir ? Contactez-moi au 06 72 04 27 60 ou en utilisant le formulaire contact pour un premier entretien gratuit.

En savoir plus sur les groupes de co-développement managérial

En savoir plus sur les groupes de co-développement pour entrepreneurs

Management : cultiver le sentiment d’appartenance

Toutes les entreprises devraient souhaiter que leurs collaborateurs soient fiers d’y travailler. Le sentiment d’appartenance est en effet un levier naturel qui renforce la motivation et la satisfaction au travail. Nous l’avons tous constaté à un moment ou à un autre, le désir d’appartenance est une aspiration essentielle car l’appartenance à un groupe ou une équipe dont nous sommes fiers procure un effet de reconnaissance et de plaisir. C’est également un élément de notre identité professionnelle. Parfois cultivé naturellement par l’entreprise, il arrive qu’il soit négligé ou malmené à l’occasion de fortes évolutions de la culture interne (fusions, changements de direction ou d’orientations stratégiques).

Comment faire pour renforcer durablement ce sentiment d’appartenance ?

Gagner l’intérêt, la loyauté ou la fierté d’un collaborateur par un bon niveau de rémunération est une croyance répandue, mais erronée. Dans les faits, en France, l’appartenance et la motivation sont peu reliées à la rémunération. Pour développer un sentiment d’appartenance, un collaborateur doit pouvoir s’identifier à l’équipe, à l’entreprise, ou à la marque pour laquelle il travaille. Plus le collaborateur se sent intégré, plus l’équipe contribue à son identité. Cette adhésion, mélange de sentiment d’utilité à un groupe et de solidarité à une équipe, est un indicateur puissant du sentiment d’appartenance. Le collaborateur aura alors plus facilement tendance à adopter les valeurs de l’entreprise, ses codes et son éthique. Il trouvera un sens à son action et sera plus performant.

cohesion_equipe_22.jpg

 

Les équipes soudées développent d’elles-mêmes des signes qui marquent leur communauté et leur unité. Ces signes doivent être encouragés. Alain, directeur du développement d’une PME de 100 salariés s’inquiétait d’une pratique de son équipe marketing, qu’il jugeait bruyante et immature. Le temps d’une pause, plus particulièrement dans les moments de forte tension pour atteindre un objectif, l’un des membres de l’équipe achetait une boîte d’oeufs en chocolat renfermant une surprise et proposait une pause « Kinder ». Au signal, quand chacun pouvait se libérer quelques minutes, l’ensemble de l’équipe se retrouvait dans le bureau le plus vaste et ouvrait son oeuf Kinder. La figurine faisait l’objet de nombreuses plaisanteries avant de rejoindre un panier où s’accumulaient au fil des semaines les figurines témoin du rituel.

Parenthèse de plaisir et moment de partage, les rituels fédèrent les groupes humains en créant des conditions mentales et sociales particulières. Les micro-rites du quotidien sont particulièrement précieux car ils produisent de la mémoire et de l’appartenance. Les équipiers n’en seront que plus efficaces !

Quels sont les rituels qui contribuent à créer un sentiment d’appartenance au sein de vos équipes ? Partagez vos bonnes pratiques avec la communauté du blog !

Vous souhaitez prendre du recul et instaurer un changement dans vos pratiques pour mieux mobiliser vos équipes ?  Contactez-moi pour un diagnostic gratuit de vos besoins au 06 72 04 27 60.

Lire aussi : Pouvez-vous compter sur l’engagement de votre équipe ?

5 comportements à adopter pour développer son leadership

Le leadership est l’influence d’un individu sur un groupe. Cette influence se manifeste par sa capacité à fédérer et à mobiliser les énergies autour d’une action collective. Les changements et les évolutions de leurs métiers auxquels les leaders sont aujourd’hui confrontés rendent  parfois difficile  le partage d’une vision commune et peuvent entamer la confiance en l’avenir. Alors comment faire face à ces changements, et quels comportements développer pour mieux manager ses équipes quand des situations inédites ou difficiles se présentent ?

 

gestion_equipe_cotes_darmor_22

 

Le cabinet McKinsey a réalisé une enquête* auprès de six leaders de dimension internationale. Ils ont partagé les pratiques qui les aident à faire face à ces ruptures auxquelles ils n’étaient pas préparés.

Voici les 5 savoirs clé et les comportements associés à adopter selon eux :

1 – Gérer les risques et les crises 
Evaluer les impacts de la crise sur son activité
Identifier les personnes clé et engager rapidement les actions nécessaires
Gérer la communication

2- Se faire aider
Identifier un mentor ou un coach qui aide à prendre du recul
Repérer parmi ses collaborateurs ceux qui peuvent apporter une vision décallée et bousculer les idées reçues

3- Gérer son énergie physique et mentale
Adopter une hygiène de vie de champion sportif
Se connaître suffisamment pour repérer les signaux de fatigue
Entretenir un jardin secret pour se ressourcer

4-Inspirer la confiance et la stabilité
Incarner l’assertivité et la confiance en soi pour les transmettre à ses équipes

5- Etre empathique
Développer sa sensibilité aux émotions des autres pour mieux évoluer dans des univers multiculturels

En conclusion je dirais que le leadership se construit en relevant les défis du quotidien et en se confrontant à ses limites, en sortant de sa zone de confiance pour expérimenter de nouvelles façons de faire. En effet, ce n’est pas en adhérant à un principe, mais en constatant que ce « principe en action » est efficace que l’on fait évoluer durablement ses comportements. Le coaching par son accompagnement invite à tester de nouveaux comportements ou de nouvelles stratégies et à tirer les leçons de cette expérimentation. C’est ainsi un véritable levier de performance à disposition de tout dirigeant, de petite ou de grande structure.

*D’après Leading in the 21th century Dominic Barton, Andrew Grant Michelle Horn McKinsey Quaterly juin 2012

ALLER PLUS LOIN

Vous souhaitez  bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour prendre du recul et mettre en place votre démarche de changement ? Pensez coaching, contactez-moi au 06 72 04 27 60 pour en parler.

Lire aussi Considérer le sens que l’on donne à son action

Découvrir Le coaching stratégique selon Adkoe

 

Faut-il vendre sa boîte ?

Perte de motivation, baisse du chiffre d’affaires, écart de plus en plus grand avec le projet de départ, sentiment que l’environnement n’est pas porteur… Les clients qui viennent me voir avec en toile de fond la question de la vente de leur activité manifestent souvent un ou plusieurs de ces symptômes. Décider de vendre son activité pour passer à autre chose est souvent une question douloureuse qu’il est difficile de trancher facilement.

Aide_a_la_decion_coaching

 

Plus que d’autres peut-être les dirigeants d’entreprise investissent une part importante d’eux-mêmes dans le développement de leur boîte, et décider de vendre son activité est une décision très personnelle qui peut prendre du temps. En tant que coach d’entrepreneurs, il m’est bien sûr impossible de conseiller mes clients sur la direction à prendre. Ce dont je peux témoigner cependant c’est qu’il y a dans toute vie professionnelle des caps à franchir et que le métier d’entrepreneur n’y échappe pas. Des parcours inspirants peuvent nous aider à faire du tri dans nos idées. Je vous invite à découvrir celui de Jean-Louis Etienne.

Jean-Louis Etienne a publié récemment « Persévérer, on ne repousse pas ses limites, on les découvre » .  Il y fait le récit de son parcours de vie et encourage chacun à ne pas renoncer pour avancer peu à peu vers ce qu’il veut vraiment. De tourneur-fraiseur, il est devenu médecin, puis médecin d’expédition et enfin explorateur organisant ses propres expéditions. Tout ce qu’il a vécu au Pôle Nord et ailleurs ne montre pas seulement un « super campeur » comme il se qualifie mais un homme qui a une volonté inépuisable pour arriver à son objectif. Avant tout ce sont la passion et ses rêves d’enfant qui guident ses projets. Voici une courte vidéo où il parle de sa vision des choses : Jean-Louis Etienne ou comment résister à la tentation de l’abandon.

Il n’est jamais simple pour un entrepreneur de quitter la boîte qu’il a créée. Savoir détecter le bon moment, clarifier ses envies profondes, apprendre de ses réussites comme de ses échecs, accepter l’idée que le changement fait partie de la vie et que le paysage va se préciser en chemin sont des clés pour avancer. Nos outils d’accompagnement et d’aide à la décision font le reste ;-).

Vous souhaitez vous faire accompagner dans la phase de la prise de décision ou après la vente pour faire un bilan personnel ? Rencontrons-nous ! Vous pouvez me contacterau 06 72 04 27 60 pour un premier échange gratuit.

Lire aussi : Aide à la décision / Comment sécuriser vos prises de décision