equilibre vie pro vie perso

Digital Detox

Le blog d’Adkoe prend ses quartiers d’été et sera en vacances du 23 juillet au 23 août. Ah les vacances… Du latin vacans, qui signifie entre autres « être libre, inoccupé, vacant »… Etre libre et inoccupée… Un rêve pour beaucoup d’entre nous et un moment que j’attends avec impatience chaque année. Et aussi une pointe d’inquiétude. Car chaque année j’observe qu’il m’est difficile de basculer brutalement du mode occupé au mode inoccupé et de renoncer à tout ce que je voulais encore faire avancer avant de partir.  Alors chaque année je prépare ma transition et veille à m’accompagner dans ma démarche. Je vous livre ici mes astuces pour réussir à partir sereinement en vacances.

adkoe-conge-2018.jpg
  • fixer des dates de vacances réalistes
  • 15 jours à 3 semaines avant la date prévue les communiquer en signature de mail
  • préparer la liste des choses importantes que vous souhaitez absolument faire avant de partir
  • la veille des vacances, programmer sur sa messagerie électronique un message protecteur et sympathique qui sera délivré à chaque message entrant
  • désactiver les notifications professionnelles
  • ranger son bureau et faire du tri
  • reporter ce qui n’a pas pu être fait avant le départ à la rentrée et le noter sur une liste spéciale

Je vous invite à compléter et/ou personnaliser cette liste à l’envie à partir de votre expérience personnelle et de vos envies. Un joli mot, le mot envie ;-).

Vous souhaitez être accompagné dans votre démarche ou accompagner vos équipes, rencontrons-nous pour en parler à partir du 23 août. Vous pouvez me laisser un message au 06 72 04 27 60, ou via le formulaire contact.

 

Entreprendre et assumer sa valeur

Ce week-end se tenait à Perros-Guirec le Salon du bien-être. J’y ai rencontré des praticiens formidables passionnés par leur métier. Et si la plupart affichent une confiance sereine en leur capacité à vendre leurs produits et services, j’ai pu constater une fois encore la difficulté que d’autres ont à assumer pleinement leur valeur et à entrer dans une relation commerciale équitable.

Comment assumer sa valeur et mettre en place une relation sereine avec l’argent ?

valerie.pasquiers_2017060811432551_Perbienetre2

Salon du Bien-Etre de Perros-Guirec – Photo Le Telegramme (archives)

L’argent est un objet social complexe. C’est un instrument qui permet d’échanger des biens et des services, et de créer du lien social, de la confiance. C’est dans le même temps un objet symbolique qui parle de la valeur que l’on donne aux choses mais également de nous. Notre relation à l’argent parle d’image et d’estime de soi, d’autonomie et de puissance d’action, de sécurité et de relation au manque et au risque.

Symbole de réussite et de pouvoir, travailler sur notre relation à l’argent est un enjeu particuliètement fort pour nous entrepreneurs. Cela nous amène à :

1- Mieux nous vendre, mettre un juste prix sur nos prestations, négocier en osant exister à notre juste place, nous faire payer.

2- Nous positionner en tant que chef d’entreprise face aux autres

4- Nous questionner sur les éventuels conflits entre nos valeurs personnelles et les intérêts de l’entreprise et rechercher une véritable cohérence personnelle sur la question du partage de la richesse produite. Mettre en cohérence argent et besoins, accorder argent et valeurs.

5- Nous interroger sur le niveau de vie ou le style de vie que nous souhaitons créer en lien avec nos aspirations profondes. Suis-je prêt à payer ma passion par une perte sèche de fonds ? Mes proches me soutiennent-ils dans cette prise de risque ? Que se passera-t-il en cas de défaillance ?

Les représentations de l’argent sont différentes pour chaque personne. Elles sont fonction de notre histoire et de notre personnalité. Mieux connaître et comprendre notre relation à l’argent nous permet de fixer des règles par rapport à nous-même pour faciliter notre vie d’entrepreneur et vivre en accord avec nos aspirations profondes.

Pour passer de l’argent marqueur de réussite à l’argent comme juste ponctuation de soi.

Vous souhaitez identifier et formuler clairement ce qui vous porte et rejoindre un groupe d’entrepreneurs passionnés ? Découvrez le Co-développement pour entrepreneurs ou contactez-moi pour un diagnostic gratuit de vos besoins au 06 72 04 27 60.

Les entrepreneurs ont-ils « droit à la déconnexion » ?

Le droit à la déconnexion fait ce mois-ci son entrée dans le code du travail. Avec l’usage des smartphones, des tablettes et des ordinateurs portables, il est aujourd’hui possible de se connecter en permanence à son travail. La frontière vie pro/vie perso est devenue poreuse, les temps de travail ne sont plus continus,  et il est parfois difficile de fixer une limite à l’investissement professionnel. Avec la nouvelle loi travail, les entreprises auront le devoir de mettre en place des instruments de régulation de l’outil numérique pour assurer le respect des temps de repos et de congés ainsi que l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et familiale de leurs salariés. 

Mais qu’en est-il pour les entrepreneurs ? Avons-nous droit à la déconnexion ?

Quand on est son propre patron, les outils numériques facilitent énormément le travail et nous permettent de gérer plusieurs aspects de nos vies quel que soit le lieu où l’on se trouve. Nos clients peuvent nous joindre où que nous soyons et obtenir une réponse rapide à leur demande. Comme tout progrès, un outil en fonction de l’utilisation que l’on en fait engendre également des effets indésirables. Hyper-connectés et passionnés par nos activités, nous sommes joignables en continu ou du moins nos clients peuvent le penser. S’attendant à obtenir une réponse rapide à leurs demandes certains frisent parfois l’indélicatesse, voire le harcèlement en multipliant textos le week-end, mails et appels téléphoniques.

La technologie devient alors source d’une pression accrue quand ce n’est pas une forme d’addiction que l’on mesure pleinement quand l’on arrive en « zone blanche », non couverte par notre opérateur de téléphonie ou sans accès au wifi.

Comment se tenir à l’abri de ces dérives pour être bien dans son travail et maintenir la qualité de ses relations ?

Je vous invite à profiter de la pause estivale pour visiter ce thème et regarder si vous ne gagneriez pas à instaurer une « zone tampon » pour maintenir les conditions nécessaires à votre équilibre et à votre performance. Voici quelques questions pour vous aider à mieux cerner vos pratiques et à réfléchir à ce qui vous conviendrait le mieux :

  • Avez-vous des horaires de travail définis (jours/heures) ?
  • Que ressentez-vous quand vous n’avez plus d’accès au réseau ou au wifi ?
  • A quels moments êtes-vous joignable pour vos clients ?
  • Avez-vous identifié dans votre semaine des plages de travail « au calme » ?
  • Si vous travaillez à domicile avez-vous un bureau isolé du reste de la maison ?
  • Avez-vous identifié des espaces de ressourcement (activité sportive, loisirs ou temps en famille) ?
  • Prenez-vous des vacances régulièrement ?

Vous souhaitez prendre du recul et instaurer un changement dans vos pratiques ? Vous souhaitez être accompagné ? Contactez-moi pour un diagnostic gratuit de vos besoins au 06 72 04 27 60.

Découvrir Le coaching de Dirigeants Outdoor
Projet de loi travail : droit à la déconnexion
 (site du Ministère du Travail)

Comment développer sa créativité ?

Qu’est-ce que la créativité ? Peut-être que c’est une évidence pour vous, mais pour moi les choses ont mis beaucoup de temps à s’éclairer sur ce sujet. Quand on me disait de quelqu’un qu’il était créatif je l’imaginais dessiner en couleur,  une sorte d’artiste qui se serait exprimé avec la spontanéité d’un enfant. Et puis en avançant dans ma vie professionnelle,  j’ai associé le mot créativité à l’expression « solutions créatives ». Il s’agissait alors  davantage de trouver de nouvelles solutions là où les autres voyaient une série de problèmes insolubles. Un peu comme une question de point de vue, une manière de faire un pas de côté pour voir les choses différemment.

Aujourd’hui je pense que la créativité est un état d’esprit, une attitude. Une capacité à prendre la vie avec fraîcheur et enthousiasme et à se nourrir dans tous les moments qui s’offrent à nous. Une promenade au bord de la mer ou dans un souk, un instant de jeu partagé avec un enfant… Une capacité à rester connecté à ses 5 sens et à ses ressentis.

Scott Barry Kaufman, un psychologue de l’Université de New York a passé des années à faire des recherches sur la créativité.S’il n’existe pas de profil créatif type, on trouve cependant des caractéristiques et des comportements révélateurs chez les personnes extrêmement créatives. Voici 18 choses qu’elles font différemment , listées par le Huffington Post :

ils rêvassent   //   ils observent tout ce qui est autour d’eux   //   ils travaillent aux heures qui les arrangent   //   ils prennent le temps d’être seuls   //   ils contournent les obstacles de la vie   //   ils sont à la recherche de nouvelles expériences   //   ils échouent et sont persévérants   //   ils posent les bonnes questions et sont curieux   //   ils observent les gens   //   ils prennent le risque de s’exposer   //   pour eux tout devient une occasion de s’exprimer   //   ils réalisent leurs vraies passions   //   ils sortent de leur propre tête   //   ils perdent la notion du temps   //   ils s’entourent de beauté   //   ils établissent des connexions entre les choses   //   ils aiment faire bouger les choses   //   ils consacrent du temps à la méditation

Et vous, qu’en pensez-vous ? Comment développez-vous votre créativité ? Prenez-vous le temps de rêvasser, d’observer, de « sortir la tête du guidon » ?

Et pour aller plus loin et développer sa créativité, pensez coaching. Les questions du coach permettent d’envisager de nouvelles options possibles et  d’ouvrir des perspectives. Une manière d’entrevoir la plage au-délà du bac à sable…