Se relier

Digital Detox

Le blog d’Adkoe prend ses quartiers d’été et sera en vacances du 23 juillet au 23 août. Ah les vacances… Du latin vacans, qui signifie entre autres « être libre, inoccupé, vacant »… Etre libre et inoccupée… Un rêve pour beaucoup d’entre nous et un moment que j’attends avec impatience chaque année. Et aussi une pointe d’inquiétude. Car chaque année j’observe qu’il m’est difficile de basculer brutalement du mode occupé au mode inoccupé et de renoncer à tout ce que je voulais encore faire avancer avant de partir.  Alors chaque année je prépare ma transition et veille à m’accompagner dans ma démarche. Je vous livre ici mes astuces pour réussir à partir sereinement en vacances.

adkoe-conge-2018.jpg
  • fixer des dates de vacances réalistes
  • 15 jours à 3 semaines avant la date prévue les communiquer en signature de mail
  • préparer la liste des choses importantes que vous souhaitez absolument faire avant de partir
  • la veille des vacances, programmer sur sa messagerie électronique un message protecteur et sympathique qui sera délivré à chaque message entrant
  • désactiver les notifications professionnelles
  • ranger son bureau et faire du tri
  • reporter ce qui n’a pas pu être fait avant le départ à la rentrée et le noter sur une liste spéciale

Je vous invite à compléter et/ou personnaliser cette liste à l’envie à partir de votre expérience personnelle et de vos envies. Un joli mot, le mot envie ;-).

Vous souhaitez être accompagné dans votre démarche ou accompagner vos équipes, rencontrons-nous pour en parler à partir du 23 août. Vous pouvez me laisser un message au 06 72 04 27 60, ou via le formulaire contact.

 

Comment célébrer ce qui a été accompli ?

Le temps des vacances arrive. Une invitation à célébrer ce qui a été accompli, à remettre à demain aussi ce qui nous paraît souvent si important : la réalisation de nos objectifs, notre désir de réussir à travers la quête d’un Graal qui a souvent une fâcheuse tendance à reculer au fur et à mesure que l’on avance.

La période de début juillet-début août est un moment où l’agitation et une certaine forme d’agressivité prédominent dans les relations, chacun étant tendu vers la réalisation de ses objectifs avant de partir en vacances. C’est également le moment où, après la culmination du solstice d’été, les nuits recommencent insensiblement à rallonger. En termes d’énergies, telles qu’elles ont été décrites par les chinois de l’antiquité en observant les forces de la nature en œuvre autour d’eux et en eux,  c’est le moment de freiner les forces d’expansion qui nous ont animé dans la réalisation de nos projets pour prendre du recul et prendre le temps de s’accorder aux autres et à soi-même.

La période des vacances d’été, avec son incontournable « temps mort professionnel » de la fin juillet à la mi-août  est le moment idéal pour prendre conscience de ses besoins afin de nourrir d’autres parts de soi, voire réfléchir à ses modes de fonctionnement personnels et développer une conscience plus claire de ce qui est vraiment important pour soi dans son activité de l’année. Cette attention prise à soi, au « j’ai envie » plutôt qu’au « il faut », ouvrira un nouvel espace pour renouveler sa motivation et  mûrir de nouvelles intentions, plus en accord avec ses besoins.

Pour mieux  savourer le moment présent et s’accorder à soi-même.

Pour aller plus loin :
–          Découvrir la pensée chinoise à travers le Livre des Changements : Le cercle du Yi Jing
–          « Question de temps » de François Délivré aborde notre rapport au temps sous le triple aspect de l’efficacité, de la sérénité et de l’accomplissement de soi. Son auteur, polytechnicien devenu coach, nous invite à pratiquer un certain art de vivre. A quoi servirait d’organiser notre temps si l’on ne savait quelle valeur lui accorder…
–          Le coaching pour prendre un temps de réflexion sur vos processus personnels et développer une conscience claire des projets que vous voulez réaliser .

Faut-il être persévérant pour concrétiser ses projets ?

Poursuivre durablement et avec ténacité ce que l’on a entrepris, persister dans la voie que l’on a choisie semble une qualité indispensable pour atteindre son but. Pour Gérard Collignon, expert de la Process communication, on trouvera d’ailleurs beaucoup de personnes de base persévérante (au sens de la Process Communication) aux postes de responsabilité de l’entreprise comme dans la vie publique. Les convictions personnelles, la fidélité à des valeurs personnelles témoignent d’une capacité d’engagement et permettent de fonder des décisions tout autant que de fédérer d’autres personnes autour de son engagement. Mais que penser alors du dicton suivant « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour perséver » ? La persévérance ne serait-elle donc pas la clé de la réussite ? A quel moment la capacité de demeurer constant dans la démarche que l’on a entrepris se transforme-t-elle en handicap ? La capacité à changer de regard et à comprendre des points de vue différents, l’ouverture aux opportunités qui s’offrent chaque jour à chacun font également partie des facteurs-clé de succès de la démarche entrepreneuriale. Et vous ? Ouverture vs engagement, quel est votre cocktail personnel gagnant ? Laissez-moi un commentaire :-).