Transition professionnelle

Faut-il vendre sa boîte ?

Perte de motivation, baisse du chiffre d’affaires, écart de plus en plus grand avec le projet de départ, sentiment que l’environnement n’est pas porteur… Les clients qui viennent me voir avec en toile de fond la question de la vente de leur activité manifestent souvent un ou plusieurs de ces symptômes. Décider de vendre son activité pour passer à autre chose est souvent une question douloureuse qu’il est difficile de trancher facilement.

Aide_a_la_decion_coaching

 

Plus que d’autres peut-être les dirigeants d’entreprise investissent une part importante d’eux-mêmes dans le développement de leur boîte, et décider de vendre son activité est une décision très personnelle qui peut prendre du temps. En tant que coach d’entrepreneurs, il m’est bien sûr impossible de conseiller mes clients sur la direction à prendre. Ce dont je peux témoigner cependant c’est qu’il y a dans toute vie professionnelle des caps à franchir et que le métier d’entrepreneur n’y échappe pas. Des parcours inspirants peuvent nous aider à faire du tri dans nos idées. Je vous invite à découvrir celui de Jean-Louis Etienne.

Jean-Louis Etienne a publié récemment « Persévérer, on ne repousse pas ses limites, on les découvre » .  Il y fait le récit de son parcours de vie et encourage chacun à ne pas renoncer pour avancer peu à peu vers ce qu’il veut vraiment. De tourneur-fraiseur, il est devenu médecin, puis médecin d’expédition et enfin explorateur organisant ses propres expéditions. Tout ce qu’il a vécu au Pôle Nord et ailleurs ne montre pas seulement un « super campeur » comme il se qualifie mais un homme qui a une volonté inépuisable pour arriver à son objectif. Avant tout ce sont la passion et ses rêves d’enfant qui guident ses projets. Voici une courte vidéo où il parle de sa vision des choses : Jean-Louis Etienne ou comment résister à la tentation de l’abandon.

Il n’est jamais simple pour un entrepreneur de quitter la boîte qu’il a créée. Savoir détecter le bon moment, clarifier ses envies profondes, apprendre de ses réussites comme de ses échecs, accepter l’idée que le changement fait partie de la vie et que le paysage va se préciser en chemin sont des clés pour avancer. Nos outils d’accompagnement et d’aide à la décision font le reste ;-).

Vous souhaitez vous faire accompagner dans la phase de la prise de décision ou après la vente pour faire un bilan personnel ? Rencontrons-nous ! Vous pouvez me contacterau 06 72 04 27 60 pour un premier échange gratuit.

Lire aussi : Aide à la décision / Comment sécuriser vos prises de décision

 

Trouver sa place

Se sentir à sa place dans sa vie professionnelle est un sentiment précieux. Lorsque nous nous sentons à notre place, nous nous sentons généralement reconnu et valorisé. Nous vivons une expérience positive et nous nous impliquons avec énergie dans nos tâches. Nous sentons qu’il y a un potentiel d’évolution possible et nous avons le sentiment de progresser. Ce sentiment, nous le connaissons souvent dans les phases de démarrage ou de construction. Lancement de projet, nouvelle activité, nouveau poste… nous sommes dans le plaisir et dans l’action, nous suivons notre cap et nos actes ont du sens car nous sommes alignés avec nos valeurs et nos buts. Nous avons le sentiment de nous réaliser.

Frederic Hudson a décrit ce moment où nous sommes alignés comme faisant partie d’un cycle de 4 phases, qui constituent le cycle du changement, auquel nous ne manquons pas d’être confrontés un jour ou l’autre dans nos vies. Il nous donne des indications sur ce qui se passe et ce que nous pouvons faire quand ce sentiment d’être à sa place a disparu.

Cycleduchangement

Après la phase de lancement, porteuse de belles énergies, vient une phase moins plaisante car nous commençons à avoir l’impression d’avoir fait le tour de ce qui nous plaisait tant. Nous nous sentons frustrés, nous sommes insatisfaits mais nous n’agissons pas. Identifier ce qui ne nous convient plus et apporter les changements nécessaires est indispensable sous peine de voir la situation s’engluer dans cette phase de marasme.

Si des ajustements ou des évènements extérieurs ne nous permettent pas de repartir dans la phase d’énergie haute et positive des débuts, nous en arrivons progressivement à nous désengager, et à réduire notre activité et nos contact. Nous avons peu ou pas d’envies, et ressentons de l’abattement et de la lassitude. Nous avons besoin de faire une grande transition. Non plus de petits aménagements comme en phase de lancement, mais un changement profond et structurant : le chapitre dans lequel nous étions ne nous convient plus. C’est la phase de cocooning, le moment de pause qui nous  permet de comprendre pourquoi nous en sommes là et de trouver ce qu’il faut changer pour repartir, un temps pour se ressourcer et se retrouver.

C’est le moment idéal pour redéfinir son projet professionnel et écrire la trame du prochain chapitre de sa vie avant de le vivre avec envie et vitalité. Il s’agit de retrouver du sens. Cette phase de cocooning est suivie d’une dernière phase qu’Hudson a baptisée le renouveau de soi. Nous sommes alors toujours en énergie basse mais nous avons retrouvé le chemin de ce qui fait sens dans notre vie :  ce qui est important pour nous, nos valeurs, et nos buts personnels. C’est le moment idéal pour expérimenter de nouvelles pistes, faire des essais, se rapprocher de personnes qui correspondent à ce que nous avons envie de vivre.  Et puis quand nous sommes prêts, nous entrons dans une nouvelle phase de lancement et nous nous engageons dans un nouveau cycle de vie.

Comment y échapper ? Prenez le risque de faire des erreurs et de vous montrer imparfaits, introduisez de la variété dans vos existences pour obtenir une richesse d’expérience qui vous permettra d’évoluer.

Vous souhaitez définir une nouvelle identité professionnelle en phase avec vos aspirations profondes et bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour mettre en place votre démarche ? Pensez coaching, contactez-nous au 06 72 04 27 60 pour en parler.

Business Model You : une méthode pour réinventer votre carrière

Choisir une nouvelle orientation professionnelle est un chantier de longue haleine et de nombreux outils existent, comme le bilan de compétences, portés par les acteurs de l’orientation professionnelle. La nouveauté et la créativité en ce domaine nous arrive encore une fois des Etat-Unis, avec l’adaptation du Business Model Canvas utilisé pour aider les créateurs d’entreprise à identifier leur business model au projet professionnel individuel.
Elaborée par Tim Clarke en collaboration avec plus de 300 contributeurs issus d’une quarantaine de pays, la méthode présentée par Business Model You vous propose de revisiter vos choix de vie afin de déterminer la manière dont vous pourriez réinventer votre carrière et aligner vos aspirations personnelles et professionnelles.
A partir d’exercices issus de la médiation artistique et du coaching, l’ouvrage vous propose une méthode originale pour remplir les 9 blocs qui composent votre Business Model personnel et faire ainsi le diagnostic de votre potentiel :

Les 9 blocs qui vous aident à décrire votre business model personnel

Les 9 blocs qui vous permettent de décrire votre business model personnel

  • Qui êtes-vous et et sont vos ressources clé 
  • Que faites-vous / quelles sont vos activités clé 
  • Qui aidez-vous 
  • Comment aidez-vous ces personnes ?
  • Comment ces personnes vous connaissent-elles 
  • Comment interagissez-vous avec ces personnes 
  • Qui vous aide 
  • Que dépensez-vous pour fournir votre service/produit 
  • Que recevez-vous (vos revenus et bénéfices) 

Disponible en anglais seulement pour le moment, vous pouvez télécharger une partie de l’ouvrage en preview et échanger avec la communauté des utilisateurs sur le site internet businessmodelyou.com.
Vous avez testé la méthode proposée par Tim Clarke ? Laissez-moi un commentaire 🙂