capacité à entreprendre

3 clés pour réussir votre entreprise

Votre décision est prise, vous lancez votre propre activité. Formalités effectuées, formations en poche, vous voici seul maître à bord et en charge de mener votre barque à bon port. Mais par où commencer ? Comment développer de votre activité et réussir à vivre de votre passion ? Y-a-t-il des attitudes et des comportements qui favorisent le succès ? Ces questions, de nombreux chercheurs en entrepreneuriat ont cherché à les résoudre. Voici quelques clés issues de leurs travaux pour comprendre ce qui peut favoriser  la concrétisation de votre projet.

1- Identifiez ce que vous faites d’unique et ce qui vous pousse à agir. Le point de départ de toute création d’entreprise n’est pas une idée géniale mais votre personnalité et une même idée n’aboutira pas à la même entreprise selon l’entrepreneur qui mène le projet. Pourquoi faites-vous ce métier ? Quelle différence aimeriez-vous faire pour vos clients ? En quoi souhaitez-vous les aider tout particulièrement ? Qu’est-ce qui attire systématiquement votre regard dans votre domaine ?  Pour Jim Collins, l’auteur de « De la performance à l’excellence », identifier votre zone d’excellence vous permettra de vous centrer sur votre spécificité d’entrepreneur et de communiquer clairement sur vos atouts.

2- Démarrez avec ce que vous avez. C’est le principe de base de l’effectuation, démarche fondée sur les travaux de Saras Sarasvathy, chercheuse en entrepreneuriat. Elle prend pour expliquer ce principe l’image d’un dîner avec des amis. Une fois l’invitation lancée, certains vont chercher des recettes, faire les courses, puis cuisiner. D’autres vont ouvrir leur frigo et composer le menu avec ce qu’ils ont. Ce sont des entrepreneurs. Les entrepreneurs regardent les ressources dont ils disposent et agissent en fonction de ces ressources. N’attendez pas pour vous lancer d’avoir fait toutes les formations qui feront de vous un expert incontournable, d’être un membre actif et reconnu de tous les clubs et réseaux nécessaires à votre développement, commencez dès aujourd’hui à proposer vos services et faites les évoluer au fil de votre activité.

3- Soyez persévérant. L’effort à produire pour créer sa propre activité tient plus de la course de fond que du sprint. Envisagez le lancement de votre activité comme une série d’essais qui aboutira dans le temps. Là encore, l’étude menée par Jim Collins sur l’évolution de 1435 entreprises sur 40 ans montre que les entrepreneurs qui réussissent font preuve de ténacité et accumulent les étapes avec discipline. A condition d’agir méthodiquement et de prendre régulièrement du recul pour évaluer le chemin accompli, le temps est votre allié. Et si le chemin vous paraît difficile, n’hésitez pas, faites-vous accompagner ;-).

Partagez vous aussi vos bonnes pratiques, laissez-nous un commentaire ici !

Vous souhaitez créer votre cercle de réussite et bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour mettre en place votre démarche ? Contactez-nous au 06 72 04 27 60 pour en parler.

Comment devient-on entrepreneur ?

Tout le monde peut-il devenir entrepreneur ? Pour Jean-Philippe Bozek, auteur de « Coacher les entrepreneurs, transformer leurs rêves en réalité », il faut pour devenir entrepreneur avoir développé dans sa personnalité une importante capacité à rêver et un grand réalisme en même temps. Le rêve permet de se projeter dans l’avenir en s’appuyant sur sa boussole interne, tandis que le réalisme amène à ajuster et mieux dimensionner son projet. Le réalisme s’appuie sur la capacité que l’on a de partager sa vision et de la soumettre à l’épreuve de la réalité et du sens critique. Cela demande une bonne dose de confiance en soi, afin de se sentir capable d’exposer au grand jour le fruit d’une activité somme toute assez secrète, qui repose sur l’imaginaire.

L’entrepreneur met ainsi en oeuvre un processus de créativité où les idées se construisent tout d’abord par approximation. Il mobilise les connaissances utiles, il produit des associations d’idées et synthétise les informations. Ces idées approximatives sont ensuite prises en charge par des processus exploratoires qui les interprètent et analysent les hypothèses, en tenant compte de leurs limites et de leur intérêt. C’est ainsi par des essais et des erreurs, par des pistes suivies puis rejetées ou affinées, par des formulations d’hypothèses et leur vérification que le processus créatif peut aboutir.

On devient ainsi entrepreneur en commençant par rêver, puis en expérimentant ce en quoi l’on croit, dans une relation constructive avec son environnement.

Avez-vous le profil d’un entrepreneur ?

Motivé par le défi l'entrepreneur aime atteindre des buts

Motivé par le défi l’entrepreneur aime atteindre des buts…

Mon attention cette semaine a été attirée par un post de Daniel Goleman, qui soulignait la capacité toute particulière des entrepreneurs à se consacrer à la réalisation d’un projet, et à trouver de la satisfaction dans ce processus davantage même que dans le fait de gagner (un jour peut-être) beaucoup d’argent.

Les entrepreneurs font ainsi preuve d’une capacité à différer dans le temps la gratification attendue et poursuivent leur objectif en dépit des frustrations, des distractions et des obstacles. Suivre leurs intuitions et réaliser leur rêve demeure le plus important.

La capacité à différer dans le temps la gratification attendue est une capacité cognitive qui amène à se concentrer sur les sentiments positifs qui seront générés dans le futur par l’accomplissement  de l’objectif. L’entrepreneur a souvent une résistance plus importante aux frustrations et  aux difficultés inévitablement rencontrées sur la route du succès. Le besoin de réaliser son propre projet et de façonner son environnement joue ainsi un rôle moteur pour entreprendre, que ce soit un projet personnel ou le développement de sa propre activité professionnelle. Et vous ? Avez-vous le profil d’un entrepreneur ? Mesurez vos compétences entrepreneuriales en faisant ce test rapide, proposé par l’Université de Laval, au Canada.