Concrétiser ses projets

Comment obtenir des résultats ?

La rentrée de septembre c’est un peu comme la rentrée de janvier, les bonnes résolutions sont à l’honneur. Si prendre de bonnes résolutions c’est poser des jalons pour progresser, c’est aussi un peu s’avouer que l’on ne peut pas compter sur notre mode de fonctionnement habituel et ces nouvelles habitudes disparaissent souvent très rapidement.

Alors quelle discipline mettre en place pour réussir ses objectifs ? comment faire pour se fixer des objectifs motivants et durables ?

Coaching professionnel Lannion

Je vous propose 2 pistes de réflexion, issues des ateliers pour entrepreneurs que j’anime sur ce sujet :

  • Vérifiez que les projets que vous menez et que les objectifs que vous vous fixez sont en accord avec vos buts personnels : ce qui favorise la mise en action c’est de sentir que ce que l’on fait va dans le sens de notre projet de vie et de ce qui donne du sens à notre existence. identifier clairement ces buts est une étape indispensable pour se mettre en mouvement efficacement et progresser. Une amie coach, de double culture anglaise et française me parle souvent du plaisir qu’elle ressent lorsqu’elle accompagne des clients qui évoluent dans un environnement interculturel. C’est une nécessité pour elle que de favoriser le travail entre personnes de cultures différentes. Proposer des programmes de formation et d’accompagnement qui favorisent la bonne compréhension mutuelle des équipes interculturelles est un objectif en cohérence avec son vécu et son histoire personnelle, et son énergie semble inépuisable quand il s’agit de promouvoir et de faire connaître ces spécificités.
  • Une fois votre cap ou votre vision d’entrepreneur clarifiés, centrez-vous sur l’essentiel et faites du tri dans vos actions. Ce qui favorise l’obtention de résultats concrets c’est la capacité à déterminer des priorités claires et à les décliner en objectifs concrets et réalistes. Ces objectifs sont à décliner à l’échelle de la journée et de la semaine. N’oubliez pas que nous surestimons souvent ce que nous pouvons réaliser à court terme. Se fixer des objectifs réalistes et se centrer sur l’essentiel amène à scinder sa to do list en deux : d’un côté la liste des priorités, qui trouveront une place dans l’agenda (identifier une plage spécifique pour eux dans la semaine) et, si renoncer est une chose difficile pour vous, une liste des NOT TO DO ou  PEUT-ETRE. Vous pourrez piocher dans cette liste quand les priorités seront accomplies.

Et pour un effet durable, gardez sur vous en permanence la liste de vos essentiels. Prenez chaque matin ou chaque soir un temps au calme pour définir ce qui est vraiment important pour la journée qui vient. Envisagez le dimanche soir ou le lundi matin l’action que vous souhaitez vraiment accomplir dans la semaine qui vient. Les résultats ne devraient pas tarder à se manifester, ne serait-ce que sous la forme d’un réel sentiment d’accomplissement. Clarifier son cap et sa vision, se centrer sur l’essentiel feront progresser votre cercle d’influence et de réussite. N’oubliez pas  que votre meilleur allié, c’est VOUS, avec le temps bien sûr ;-).

Et vous ? Quelle discipline avez-vous besoin de mettre en place pour réussir votre entreprise ?  Partagez vous aussi vos bonnes pratiques, laissez-nous un commentaire ici !

Vous souhaitez mettre en place une discipline dynamisante et bénéficier des ressources de l’intelligence collective pour développer votre entreprise facilement ? Découvrez les groupes Yes au Business, contactez-nous au 06 72 04 27 60 pour en parler.

3 clés pour réussir votre entreprise

Votre décision est prise, vous lancez votre propre activité. Formalités effectuées, formations en poche, vous voici seul maître à bord et en charge de mener votre barque à bon port. Mais par où commencer ? Comment développer de votre activité et réussir à vivre de votre passion ? Y-a-t-il des attitudes et des comportements qui favorisent le succès ? Ces questions, de nombreux chercheurs en entrepreneuriat ont cherché à les résoudre. Voici quelques clés issues de leurs travaux pour comprendre ce qui peut favoriser  la concrétisation de votre projet.

1- Identifiez ce que vous faites d’unique et ce qui vous pousse à agir. Le point de départ de toute création d’entreprise n’est pas une idée géniale mais votre personnalité et une même idée n’aboutira pas à la même entreprise selon l’entrepreneur qui mène le projet. Pourquoi faites-vous ce métier ? Quelle différence aimeriez-vous faire pour vos clients ? En quoi souhaitez-vous les aider tout particulièrement ? Qu’est-ce qui attire systématiquement votre regard dans votre domaine ?  Pour Jim Collins, l’auteur de « De la performance à l’excellence », identifier votre zone d’excellence vous permettra de vous centrer sur votre spécificité d’entrepreneur et de communiquer clairement sur vos atouts.

2- Démarrez avec ce que vous avez. C’est le principe de base de l’effectuation, démarche fondée sur les travaux de Saras Sarasvathy, chercheuse en entrepreneuriat. Elle prend pour expliquer ce principe l’image d’un dîner avec des amis. Une fois l’invitation lancée, certains vont chercher des recettes, faire les courses, puis cuisiner. D’autres vont ouvrir leur frigo et composer le menu avec ce qu’ils ont. Ce sont des entrepreneurs. Les entrepreneurs regardent les ressources dont ils disposent et agissent en fonction de ces ressources. N’attendez pas pour vous lancer d’avoir fait toutes les formations qui feront de vous un expert incontournable, d’être un membre actif et reconnu de tous les clubs et réseaux nécessaires à votre développement, commencez dès aujourd’hui à proposer vos services et faites les évoluer au fil de votre activité.

3- Soyez persévérant. L’effort à produire pour créer sa propre activité tient plus de la course de fond que du sprint. Envisagez le lancement de votre activité comme une série d’essais qui aboutira dans le temps. Là encore, l’étude menée par Jim Collins sur l’évolution de 1435 entreprises sur 40 ans montre que les entrepreneurs qui réussissent font preuve de ténacité et accumulent les étapes avec discipline. A condition d’agir méthodiquement et de prendre régulièrement du recul pour évaluer le chemin accompli, le temps est votre allié. Et si le chemin vous paraît difficile, n’hésitez pas, faites-vous accompagner ;-).

Partagez vous aussi vos bonnes pratiques, laissez-nous un commentaire ici !

Vous souhaitez créer votre cercle de réussite et bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour mettre en place votre démarche ? Contactez-nous au 06 72 04 27 60 pour en parler.

Comment inscrire son action dans la durée ?

Parmi les clés de succès des entrepreneurs qui réussissent, on trouve la capacité à inscrire son action dans le temps et à fournir des efforts réguliers sur une durée très longue. Mais quand on travaille seul ou que l’on se trouve dans les phases de démarrage d’un projet, il arrive parfois que l’on se sente démotivé et que l’on ait du mal à se reconnecter à ce qui nous fait avancer habituellement. Le mois de janvier est particulièrement sensible à cette baisse de motivation. Alors comment faire quand la fatigue morale et physique s’installe ? Quelles sont les habitudes à prendre pour maintenir le cap dans la durée et réussir ce que vous avez entrepris ?

Ces questions nous nous les sommes posées lors d’un groupe de co-développement pour entrepreneurs  et je vous livre ici le résultat de nos réflexions.

1 – Fixez-vous un cap à 3 mois et identifiez clairement vos priorités  c’est à dire les choses importantes que vous voulez avoir réalisé d’ici là. Le choix de vos priorités se fait en lien avec l’objectif de développement de votre activité et ce que vous souhaitez vivre au quotidien. Une bonne pratique consiste à lister ensuite tout simplement les actions à accomplir pour concrétiser ces objectifs. Je vous conseille de ne pas viser trop de choses simultanément. Faites du tri dans vos priorités et ne vous surchargez pas. Faites également attention au « syndrome du renard ». Le renard, à l’affût des opportunités, éparpille ses forces dans plusieurs directions, passe d’un objet à un autre, sans jamais unifier ses pensées autour d’une vision claire. Si le fait de renoncer à toutes ces idées qui vous viennent vous est difficile, posez vos idées sous la forme d’une liste des choses que vous ferez peut-être, plus tard, une fois vos premiers objectifs atteints. Quand les propositions viennent de l’extérieur, annoncez clairement que vous avez déjà pris des engagements que vous désirez mener à bien et prenez un temps de réflexion pour y répondre.

2- Déclinez vos priorités à 3 mois en intentions pour chaque semaine et chaque journée. Observez quel est votre rythme naturel et choisissez un moment adapté pour réfléchir à vos priorités de la journée et de la semaine. Pour ma part j’aime bien faire le point sur mes avancées et mes priorités de la semaine à venir le dimanche soir. Mais vous choisirez peut-être le vendredi après-midi ou tout autre moment qui vous convient mieux. Ce qui compte c’est de donner une structure à vos semaines et de garder en vue les choses importantes que vous souhaitez accomplir dans la journée et dans la semaine sur les plans professionnel et personnel. Une fois ces éléments posés (pourquoi ne pas les noter sur votre agenda en utilisant les cases située en bandeau ?) avancez tranquillement en procédant étape par étape et en tenant compte de vos besoins physiologiques. Nous sommes des êtres biologiques et les saisons ont un impact sur notre fonctionnement. L’hiver nous avons besoin d’un peu plus de repos et c’est un temps propice à la maturation des projets. Tenez-en compte pour structurer vos semaines et regroupez les tâches par demi-journée. Préserver 20 % de temps libre pour réfléchir librement facilitera également l’avancée de vos projets.

3- Maintenez cette culture de la discipline en identifiant vos réalisations et en les célébrant régulièrement. Focalisez-vous sur vos progrès et vos accomplissements pour prendre conscience de tout ce qui avance positivement. Comme l’a démontré Albert Bandura, psychologue canadien connu pour son concept d’auto-efficacité, le sentiment d’efficacité ne consiste pas seulement à savoir ce qu’il faut faire et à être motivé, c’est également notre croyance en notre capacité à traiter les défis qui nous attendent qui l’alimente. Evaluez chaque jour ce dont vous êtes satisfait et les progrès accomplis, partagez vos réussites avec des personnes qui partagent les mêmes préoccupations que vous. Cultivez chaque jour votre sentiment d’efficacité personnelle et vous vous découvrirez une capacité hors pair à maintenir vos efforts dans la durée.

Partagez vous aussi vos bonnes pratiques, laissez-nous un commentaire ici !

Vous souhaitez créer votre cercle de réussite et bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour mettre en place vos propres outils ? Contactez-nous au 06 72 04 27 60 pour en parler.

Concrétiser ses projets, un état d’esprit ?

Concrétiser ses projets demande une concentration claire, un effort maximum et un stock inépuisable de stratégies

« Concrétiser ses projets demande une concentration claire, un effort maximum et un stock inépuisable de stratégies » Carol Dweck

Certains pensent que la réussite est fondée sur une capacité et voient l’intelligence et le talent comme un trait de personnalité inné et « fixe ». Michael Jordan et Steve Jobs seraient donc avant tout talentueux de nature. Carol Dweck, spécialiste de la motivation et de l’intelligence à Stanford, a montré que ce n’était pas le cas et qu’il existe un état d’esprit qui favorise la réussite en contribuant au développement des capacités. Les personnes dotées de cet état d’esprit de « développement » ont quelque chose de particulier. Elles pensent que leurs réussites sont basées sur l’effort et l’apprentissage, et que leur performance peut être améliorée. Elles apprennent de leurs échecs et vont faire ce qu’il faut pour réussir jusqu’à ce qu’elles soient satisfaites. Steve Jobs a ainsi constamment expérimenté, utilisé les feedbacks et créé de nouvelles choses à partir de cela.

Et vous ? Quel est votre état d’esprit au sujet de l’intelligence et de la réussite ? Testez votre « mindset » (site en anglais) et développez l’état d’esprit qui favorise la réalisation des projets en faisant ces deux exercices :

  • Pensez à votre héros. Voyez-vous cette personne comme quelqu’un avec des capacités hors du commun qui a réussi avec peu d’efforts ?
  • Y-a-t-il des situations dans lesquelles vous devenez stupide ? La prochaine fois que cela vous arrive, mettez-vous dans un état d’esprit de développement. Pensez à ce que vous pouvez apprendre de la situation et à ce que vous pouvez faire pour vous améliorer.

Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager votre expérience en nous laissant un commentaire…