Congruence

Considérer le sens que l’on donne à son action

Développer son entreprise de manière durable repose entre autres sur la capacité de l’entrepreneur à partager sa vision, c’est-à-dire le sens profond qu’il donne à son  action.
Ce principe m’a semblé joliment mis en lumière par la conférence jeudi dernier à St-Brieuc de Malo Bouëssel du Bourg, directeur de Produit en Bretagne. Vous connaissez tous cette marque jaune et bleu qui orne près de 4000 produits fabriqués en Bretagne. Créée en 1993 par une poignée d’amis chefs d’entreprises nord-finistériens inquiets face à une conjoncture déjà difficile, cette marque collective réunit aujourd’hui 300 entreprises, dont certaines sont fortement concurrentes, autour de valeurs fondatrices qui forment le socle du travail réalisé en commun au sein de l’association pour promouvoir le savoir-faire breton.  Ces valeurs sont l’éthique, la solidarité, le savoir-faire, le souci de la qualité, l’ouverture, le respect des salariés et de l’environnement. Malo Bouëssel du Bourg le rappelait jeudi, ces valeurs représentent un idéal qui tire le projet vers le haut, ainsi qu’un socle auquel les membres du collectif se réfèrent quand ils sont en réflexion face à différents choix. Ces valeurs permettent également à l’association de dépasser les éventuels conflits d’intérêt entre les membres et suscite un engagement fort des consommateurs, qui sont 97% à connaître la marque en Bretagne, tout autant que des entreprises adhérentes, qui ont donné 1500 jours de leur temps pour faire vivre l’association en 2013.

Cette success story made in Finistère nous rappelle que :

  • Que l’on soit à la tête d’une entreprise individuelle, d’une société, ou salarié, il est intéressant de considérer le sens profond que l’on donne à son action, d’identifier ses intentions.
  • En prendre conscience permet de rester vrai vis à vis de soi-même, de mobiliser son idéal pour oser se diriger vers des terres nouvelles, mais également de faire des choix entre plusieurs options et de nouer les bons partenariats.
  • Ces valeurs servent de repère dans les temps difficiles et fédèrent salariés et partenaires en se déclinant autour d’actions concrètes.

Il y a tout à gagner à clarifier ses valeurs. Dans la phase de lancement de l’entreprise, communiquer ses choix avec authenticité aide à partager son projet avec des personnes qui se sentent proches des valeurs que l’on défend et à fédérer clients et partenaires.  Source d’enthousiasme partagé, ces valeurs fondatrices d’une véritable relation de confiance avec l’environnement serviront par la suite de boussole personnelle  qui permettra de garder le cap dans les moments difficiles et de fédérer les membres de l’équipe. Pour conjuguer dans le temps épanouissement, intégrité et réussite :-).

Et vous ? Vous aussi avez envie clarifier vos valeurs pour comprendre ce qui vous rend unique et définir une mission d’entreprise simple, claire et efficace ? Contactez-nous au 0 72 04 27 60 pour en parler. 

 

Comment célébrer ce qui a été accompli ?

Le temps des vacances arrive. Une invitation à célébrer ce qui a été accompli, à remettre à demain aussi ce qui nous paraît souvent si important : la réalisation de nos objectifs, notre désir de réussir à travers la quête d’un Graal qui a souvent une fâcheuse tendance à reculer au fur et à mesure que l’on avance.

La période de début juillet-début août est un moment où l’agitation et une certaine forme d’agressivité prédominent dans les relations, chacun étant tendu vers la réalisation de ses objectifs avant de partir en vacances. C’est également le moment où, après la culmination du solstice d’été, les nuits recommencent insensiblement à rallonger. En termes d’énergies, telles qu’elles ont été décrites par les chinois de l’antiquité en observant les forces de la nature en œuvre autour d’eux et en eux,  c’est le moment de freiner les forces d’expansion qui nous ont animé dans la réalisation de nos projets pour prendre du recul et prendre le temps de s’accorder aux autres et à soi-même.

La période des vacances d’été, avec son incontournable « temps mort professionnel » de la fin juillet à la mi-août  est le moment idéal pour prendre conscience de ses besoins afin de nourrir d’autres parts de soi, voire réfléchir à ses modes de fonctionnement personnels et développer une conscience plus claire de ce qui est vraiment important pour soi dans son activité de l’année. Cette attention prise à soi, au « j’ai envie » plutôt qu’au « il faut », ouvrira un nouvel espace pour renouveler sa motivation et  mûrir de nouvelles intentions, plus en accord avec ses besoins.

Pour mieux  savourer le moment présent et s’accorder à soi-même.

Pour aller plus loin :
–          Découvrir la pensée chinoise à travers le Livre des Changements : Le cercle du Yi Jing
–          « Question de temps » de François Délivré aborde notre rapport au temps sous le triple aspect de l’efficacité, de la sérénité et de l’accomplissement de soi. Son auteur, polytechnicien devenu coach, nous invite à pratiquer un certain art de vivre. A quoi servirait d’organiser notre temps si l’on ne savait quelle valeur lui accorder…
–          Le coaching pour prendre un temps de réflexion sur vos processus personnels et développer une conscience claire des projets que vous voulez réaliser .