rebondir

Comment faire d’une difficulté une opportunité ?

C’est la question que je me suis posée aujourd’hui quand j’ai reçu le mail d’une cliente m’informant que notre première séance lui avait permis de clarifier ses objectifs et qu’elle se rendait compte qu’elle avait tous les moyens à sa disposition pour atteindre ces objectifs. Passée  la première déception, « ah elle n’a plus besoin de mes services », j’ai pris conscience que là se trouvait la raison précise pour laquelle je faisais ce métier de coach.

Mon rôle est d’amener mes clients à explorer la situation qui leur pose problème afin d’identifier les objectifs de changement et les ressources sur lesquelles ils pourront s’appuyer pour atteindre leur but. Or certains de mes clients viennent vers moi convaincus qu’il y a des blocages, des « freins psychologiques », que ce qu’ils ressentent comme un manque de confiance en eux convient d’être soigné avant d’aller plus loin . En psychologie positive comme en entrepreneuriat, l’expérience nous montre qu’il convient de commencer avec ce que l’on a et que c’est l’accumulation d’expériences successives dont on tire les leçons qui permettent de changer de regard sur les choses, de construire des croyances plus aidantes pour évoluer et atteindre les buts que l’on poursuit.

Nous autres coachs utilisons pour accompagner nos clients sur cette voie différents outils issus des thérapies comportementales et cognitives et axés sur une stratégie de mise en action. Cette stratégie, nommée aussi la « stratégie des petits pas » est modeste. Elle capitalise sur le temps et la persévérance, mais également sur notre créativité et nos capacités de résilience. La résilience c’est ce concept fondamental développé en France par Boris Cyrulnik et qui nous parle de notre faculté à dépasser les situations difficiles ou génératrices de stress. Parmi les stratégies d’adaptation certaines ont été identifiées comme étant plus aidantes : se mettre en lien avec les autres, accepter l’échec, faire la part des choses, transcender l’expérience par un geste créatif.

Pour cela notre capacité à porter un regard équilibré sur ce qui nous arrive afin de considérer dans une juste proportion les aspects positifs comme les aspects négatifs est essentielle. Alors aujourd’hui je me suis dit que je faisais un beau métier, puisqu’il conduisait mes clients à s’adapter aux situations difficiles qu’ils traversent en utilisant les ressources dont ils disposent et en portant un regard équilibré sur leur situation.

Et si une séance suffit pour atteindre ce résultat je me dis qu’il y a peut-être là une nouvelle prestation à proposer avant un entretien ou un évènement à enjeu stratégique : la Séance « Flash » d’une heure trente – Pour préparer un évènement important : entretien d’embauche, réunion de présentation, rencontre décisive. Réalisable par téléphone, cette séance vous permet d’utiliser le coaching au fil de vos besoins, à la carte.

Qu’en pensez-vous ? Laissez-moi un commentaire 🙂